Pour bien choisir votre poêle à bois, assurez-vous qu’il est dimensionné pour l’utilisation que vous souhaitez en faire.

Chauffage d’appoint : un petit poêle suffit.

Très souvent, on choisit d’installer un poêle à bois pour du chauffage d’appoint. En effet, un poêle peut chauffer une pièce de vie s’il y est placé de manière stratégique et être utilisé par exemple pour faire la transition entre deux saisons, lorsqu’il ne fait pas encore assez froid pour lancer le chauffage mais que les soirées sont déjà fraiches.

Pour cette utilisation, il vous suffit de connaître la dimension de votre pièce à vivre. En sachant qu’un poêle de 6kW peut chauffer jusqu’à 90m², un 7kW jusqu’à 120m² et un 9kW jusqu’à 150m², vous pouvez facilement connaître la puissance nécessaire de votre poêle à bois.

 

Chauffage principal : le poêle à accumulation s’impose !

Un poêle à bois peut très bien chauffer une habitation entière, mais sous certaines conditions. Il faut opter pour un poêle à accumulation. Ce sont les seuls qui offrent une puissance de 20kW. Leur masse stocke l’énergie de la flambée que vous avez faite et celle-ci est restituée ensuite progressivement lorsque le feu est éteint. C’est le principe de l’inertie, et vous aurez un chauffage doux et uniforme.

Très lourd, le poêle à accumulation ne s’installe pas n’importe où : demandez conseil à un expert.

Contrairement aux poêles d’appoint, les poêles à accumulation sont assez coûteux mais n’hésitez pas à calculer les économies d’énergie que vous ferez pour déterminer si cette solution est rentable pour vous. Bien sûr, comme pour tout autre type de chauffage, votre maison doit être bien isolée pour éviter les déperditions de chaleur.

Philippe Foti avatar